Le blog de la décoration mais pas que …

maison passive chauffage maisons thermique bâtiment passif prix conception hiver murs france qualité rénovation constructions performance bioclimatique intérieur surface niveau coût

Comment réaliser une maison passive ?

Face à une panoplie de modèles, le choix de la maison à construire n’est pas toujours évident. Plusieurs critères entrent en ligne de compte pour choisir adéquatement la demeure qu’il faut. L’un de ces principaux aspects n’est autre que la consommation d’énergie. Ce dernier amène nombre de personnes à opter pour une maison passive. De quoi s’agit-il concrètement et comment la réaliser ?

 

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Une maison passive est un genre de construction qui mise beaucoup sur l’étanchéité et la diffusion d’air naturel. L’avantage fondamental lié à la construction d’une maison passive réside dans la consommation énergétique et le confort. Avoir une maison passive vous garantit une gestion efficiente des flux de chaleur et de fraicheur, et ce, de façon naturelle.

La consommation en énergie est de 15 kWh au maximum ; de quoi réduire les dépenses énergétiques. Outre ses performances en matière d’énergie, la réalisation d’une maison passive requiert moins de temps comparativement à une maison classique. Du point de vue des matériaux, le bois est le choix par excellence.

 

Les étapes basiques de la construction d’une maison passive

Bien qu’il puisse paraître simple de construire une maison passive, il importe cependant de suivre des étapes importantes.

La recherche du terrain et du constructeur

Le premier élément indispensable à la réalisation de tout projet de construction n’est autre que l’espace adéquat. Ce dernier peut être en campagne comme en ville ; l’essentiel est que le terrain soit exploitable.

Le dépôt pour le permis de construire

Conformément aux lois sur l’habitat en vigueur dans plusieurs pays, il est fondamental d’avoir permis octroyant la légitimité de construire. Cette autorisation confère la certitude que la maison ne sera pas sujette à des conflits domaniaux plus tard. C’est une assurance qui autorise à construire librement.

L’étude du sol

Le constructeur se trouve dans l’obligation de réaliser une étude approfondie du sol. Ceci pourrait éviter les risques d’incident et d’effondrement plus tard.

Le terrassement et la réalisation des puisards

Terrasser revient à cimenter le sol, à le rendre praticable. Cependant, il doit être bien réalisé pour permettre aux usagers de la future maison de bien y circuler. Par ailleurs, les puisards sont réalisés pour gérer les canaux d’eaux qui peuvent venir de la cuisine, des douches, etc.

Le coulage de la dalle

C’est le cœur des travaux de la construction d’une maison passive. L’étanchéité de la maison entre en jeu à cette étape. Le dallage a pour mission maitresse d’assurer la solidité des travaux. Il est effectué du sol jusqu’à la toiture de la maison. C’est une excellente solution contre les problèmes d’humidité à venir. Le flux d’eau en saison pluvieuse est contenu efficacement.

Le montage des bois

Il ne faut pas perdre de vue l’importance des bois dans le processus de la construction d’une maison passive. Par ailleurs, son choix est confié au maitre de l’ouvrage ou à un menuisier qui maîtrise bien le sujet. L’ossature des bois est ce qui pourrait retenir l’attention des personnes qui passeront visiter une maison passive.

 

Les règles de construction d’une maison passive

La construction d’une maison passive doit répondre à certaines règles que sont :

  • L’isolation : plus les parois sont isolées, moins il y a perte de chaleur ;
  • La VMC double flux : ce système de ventilation permet de récupérer la chaleur et de renouveler l’air ;
  • Les ouvertures : une fenêtre triple vitrage et des baies vitrées sont fortement conseillées ;
  • Les matériaux : le choix vous revient toujours en fonction des fins auxquelles vous voulez affecter la maison passive, de l’esthétique ou de vos goûts.
  • Suppression des ponts thermiques : les ponts thermiques permettent le passage de la chaleur. Seulement, dans le cas d’une maison passive, cette chaleur permet de garder la température constante ;
  • Les apports de chaleur : les sources de chaleur sont aussi multiples que variées ;
  • Le soleil : Il est important de tenir compte du soleil pour l’orientation de votre maison passive. L’apport solaire est d’une utilité capitale. Il convient de rappeler qu’en été, il faut se protéger du soleil. Cela peut se faire en limitant les apports de chaleur qu’ils soient de source interne ou solaire. Ensuite, il faut faire ressortir la chaleur par la ventilation naturelle. Cela voudra dire qu’en été, vous garderez les fenêtres ouvertes ou vous aérerez à l’aide de votre VMC double flux.

 

Les meilleurs produits du marché !

 

1

Une maison écologique et économe

Mise à jour le : 14/06/2021 23:30
2

Le tour de France des maisons écologiques

Mise à jour le : 14/06/2021 23:30
3

Habitat durable: L’évidence de la construction passive

Mise à jour le : 14/06/2021 23:30
4

La conception bioclimatique

Mise à jour le : 14/06/2021 23:30
5

Maisons individuelles passives: Concevoir, construire et réhabiliter

Mise à jour le : 14/06/2021 23:30

Partagez cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Vous aimerez aussi ces articles sur la construction :